Pas Sage, du CV gauche au CV droit et Lettre ouverte au Pôle Emploi

Un appel de ma Conseillère Pôle Emploi qui me fait remarquer, à juste titre, que mon CV est quelque peu “poussiéreux”. Deux ans qu’il gisait à gauche, inerte dans la toile Web de mon espace candidat. Il était grand temps de le réanimer.

Première étape : Observation. Je regarde cette page blanche sur laquelle une écriture informatisée montre à quel point je maîtrise la mise en page.

Je ne me reconnais pas. Est-ce à cela que se résume ma Vie? Non, vraiment cette page ne fait pas honneur aux merveilleuses expériences qui m’ont été offertes de vivre. Où est ma gratitude? où est representée ma Joie? où sont les joyeuses aventures vécues? où sont mes passions, mes rêves? Dans la rubrique “Informations Complémentaires”?

J’appelle mes Maitres mots à me venir en aide : “Oser” et “Assumer

Alors j’assume : je n’ai aucune ambition, et plein de Créativité. J’assume : je ne cherche pas à plaire, je veux incarner la Beauté. Celle de La Vie qui n’est pas rigide et tellement plus abondante.

Rituel de Pas Sage : j’Ose !

Le temps que j’ai passé à réaliser ce nouveau CV m’a permis de transformer intérieurement ce qui avait besoin de l’être, de me réconcillier avec certaines expériences vécues, de porter un autre regard et m’ouvrir l’Esprit. A présent ce n’est plus le résultat qui compte (plaire n’étant plus un but à atteindre), à présent l’important, là où toute mon intention s’est portée, dans une danse alchimique intérieure, l’important c’est la Joie qui le compose. Il est imprégné de Joie. Quand je le regarde, je ne suis pas “satisfaite” du résultat, je suis épanouie de la Paix que je ressens.

Profonde gratitude.

Mon Cœur tient à exprimer ce “Merci” aux Êtres Humains dont la fonction professionnelle est Conseillers Pôle Emploi. A celles et ceux qui m’ont fait ressentir la dignité d’Être Humaine dans ma globalité bien avant d’être une candidate ou une main d’œuvre potentielle. Je garde cette Vision du Cœur de ce qu’est un Être Humain au Service d’un Autre Être Humain œuvrant pour son épanouissement au travail sans oublier ses autres dimensions.

Je conclue avec cette citation de Jiddu Krishnamurti :
” Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade. “

Alors, mon Cœur se réjouit de voir le travail de guérison qui se fait à travers Nous, quand nos échanges, au delà des masques, des rôles que nous jouons, restent profondément humains, dans le Respect et dans l’Amour de l’Être que Nous sommes.

Maintenant j’ai conscience de ma Liberté de choisir grâce à l’enseignement de ce MaÎtre mot “j’assume” et la pratique de celui-ci “j’ose”.
Et qu’ai-je à assumer et oser en Vérité? 

Ma Joie.

Le Jardin de Pas Sage
Endroit et en vers pour fleurir nos Cœurs et fructifier nos Inspiration